Roquevignon:

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

CONSEIL MUNICIPAL

JEUDI 17 JUIN 2010                                                                       délib. 2010 - 102

 

 

 

SEM GRASSE DEVELOPPEMENT

APPROBATION DU RAPPORT DE GESTION et D’ACTIVITES 2009

 

Intervention de Marcelle MONZEGLIO

Conseillère municipale - Groupe "Grasse à Tous"

 

 

 

Monsieur le Sénateur- Maire, chers collègues,

 

Dans le rapport d’activité, on peut noter des dépenses afférentes à la concession d’aménagement du plateau Napoléon Roquevignon, dans le cadre de la procédure de ZAC.

Ce projet est suspendu ; et nous ne pouvons qu’espérer qu’il en restera là, en dépit des dépenses engagées par la ville.

En effet, l’impact écologique–nous l’avons déjà développé à maintes reprises- serait catastrophique (source de la Foux, espèces protégées, zone naturelles ou cultivées à protéger) ; Nous connaissons également les conséquences en terme de consommation d’eau et de pollution des golfs et piscines.

En terme de développement durable, ce projet n’a également pas sa place : à long terme, il détruit le dernier espace vert important de notre commune, et pour des projets de luxe, ne répondant pas aux priorités en besoin de logements de notre cité. La présence de ce tourisme de luxe n’aura pas ou peu d’incidence sur la vie économique de la ville et les retombées ne concerneront qu’un nombre limité de personnes. Nos projets devraient être guidés par le bien-être et les besoins de la majorité des habitantes, habitants de la ville de Grasse, et ils sont connus, de toutes et tous ici.

Nous souhaitons donc que la prochaine étude sur ce plateau concerne un projet d’aménagement d’espace vert, de loisirs pour le plus grand nombre, sans impact lourd sur l’écologie du site, et en conservant le dernier « poumon vert » de la ville, dans la logique d’un véritable développement durable.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

heureusement que des élus ont du bon sens et œuvre réellement pour le bien-être des citoyens sans avoir à l'esprit que l'argent l'argent et toujours plus d'argent!


Répondre
K

Il serait grans temps que la municipalité de Mr Leleux fasse son travail pour les 55 000 habitants de Grasse, surtout pour ces enfants qui n'ont accès qu'au béton et aux centres commerciaux. On
peut toujours rêver.
Grasse : une cité dortoire ou une ville où il fait bon vivre ?


Répondre