Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour des sanctions pour ceux qui ne respectent pas les lois !

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

 

 L'été a vu une accélération de la politique du tout sécuritaire. Les déclarations des membres du gouvernement et du président de la République et les politiques mises en oeuvre ont atteint un tel niveau que même l'ONU s'est inquiété.

Hier, c'est Estrosi qui a réclamé des sanctions contre les maires qui "n'assument pas leurs responsabilités dans le domaine de la sécurité".

Intéressant, cette idée de sanctionner ceux qui ne respectent pas les lois...  

Car, dans le même temps que Estrosi faisait ses déclarations, un nouveau camp de Rom était évacué par la force, à Montreuil, ville où il semble que la maire n'avait rien demandé.

Et surtout, dans le département d'Estrosi (les Alpes-Maritimes), le préfet refuse d'appliquer la loi qui oblige l'état à accueillir et héberger les réfugiés Eurodac. Ces personnes sont des réfugiés qui sont arrivés en Europe dans un pays où ils ont déposé leurs empreintes digitales, puis, ils ont (tout à fait légalement) voyagé en Europe dans un autre pays. Ce dernier pays est tenu de les accueillir et de les héberger pendant que leurs dossiers sont étudiés.

Aujourd'hui, le préfet Lamy, dans les Alpes-Maritimes, refuse d'appliquer cette loi, arguant du fait qu'il n'a plus d'argent pour payer les hébergements dans les hôtels. Tous ces gens sont maintenant à la rue (en fait, un camp d'hébergement sauvage est installé sur un parking dans le centre de Nice). Ils ont déjà vécu cette situation cet hiver, avant que la préfecture ne dégage 300 000€ pour les hébergements. La somme étant épuisée, les réfugiés retournent à la rue !

Et que dire des maires qui ne veulent installer des aires d'accueil des gens du voyage ? Toutes les communes de plus de 5000 habitants doivent installer de telles aires, avec des conditions matérielles précises (sanitaires, électricité, gardiennage, proximité d'une école). Cette loi, dite loi Besson (Louis, pas le traitre) est très peu appliquée.

Enfin, mais la liste n'est pas exhaustive, que penser des maires qui ne respectent pas le quota de 20% de logements sociaux dans leur commune. Si cette loi était appliquée, les ghettos où sont regroupées les personnes en difficulté sociale seraient moins nombreux. Cette loi avait comme objectif de favoriser la mixité sociale. Alors, pourquoi n'est-elle pas appliquée alors que ça pourrait être une solution aux problèmes de sécurité ?

Alors, oui aux sanctions contre les élus, les fonctionnaires, les administrations qui refusent d'appliquer les lois. Et ces sanctions doivent être individuelles. Il est trop facile que les communes aient des sanctions financières parce que le maire refuse de construire des logements sociaux.

Les élus qui refusent d'appliquer les lois doivent être déclaré inéligibles.

Les haut-fonctionnaires qui refusent d'appliquer les lois doivent être sanctionné dans le déroulement de leur carrière.

Ou alors, il faut dire que les lois sont applicables selon le bon vouloir de chacun. Et chacun, selon sa conscience aura la possibilité de choisir les lois qu'il respecte...

Ca va être sympathique !

 

Patrick MASSOT

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article