Les Alternatifs et les "présidentielles"

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

Les ALTERNATIFS 
 solidarités-écologie-féminisme-autogestion
 
"2012"
    Les Alternatifs ont organisé fin septembre une consultation interne afin de déterminer la position du mouvement à huit mois des échéances électorales de 2012.

    Trois textes étaient soumis au vote des militant-e-s.

    Le premier texte (ne constituait pas un "appel" à voter pour tel ou tel candidat, mais il) pointait -après une assez longue analyse de la situation actuelle- la proximité plus grande des Alternatifs avec les propositions de deux candidats : celui du Front de Gauche (Mélenchon) et celui du NPA (Poutou). C'est pourquoi il se prononçait indistinctement pour ces 2 candidatures. Pour les législatives, ce texte 1 souhaite des candidatures (les plus larges possible) de rassemblement de la gauche de transformation sociale et écologiste. En cas d'échec d'un tel rassemblement large du type de ce qui a été réalisé aux élections cantonales dans les Alpes-Maritimes en 2011, le texte 1 privilégie des candidatures spécifiques d'un rassemblement plus restreint : celui de la gauche alternative (Alternatifs, FASE, NPA unitaire, régionalistes de gauche, écologistes radicaux, groupes locaux...) 

    Le second texte, titré "ni Poutou, ni Mélenchon", considérant après analyse, qu'aucun des candidats n'apporte de réponse à la hauteur des enjeux et n'est en phase avec les formes actuelles de politisation, se refusait à choisir parmi les candidat-e-s. Pour les législatives, il propose de privilégier le rassemblement de la gauche alternative.

    Le troisième texte, considérant que le Front de gauche constitue malgré ses insuffisances un début de rassemblement ou un rassemblement partiel, choisissait (clairement) d'appeler au vote Mélenchon en participant à la campagne présidentielle dans le cadre du rassemblement réalisé autour de Mélenchon, sans pour autant proposer une entrée des Alternatifs dans le Front de gauche. Pour les législatives, ce texte préconise des candidatures de rassemblement large de toute la gauche de transformation sociale et écologiste, et en cas d'échec d'un tel rassemblement, il se prononce pour des candidatures de rassemblement partiel (avec le Front de Gauche ou avec la gauche alternative).

 

    Vous trouverez dans ce message :
 
- les résultats de la consultation (avec pour info les résultats dans les Alpes-Maritimes) ;

- le communiqué national suite à cette consultation ;


    Compte tenu de la très forte majorité des votes de ses adhérent-e-s en faveur des textes 1 et 2, la fédération des Alpes-Maritimes des Alternatifs ne s'engagera pas en tant que telle dans la campagne présidentielle de Mélenchon, ce qui n'empêche nullement l'engagement local ou individuel des adhérent-e-s ou des proches des Alternatifs 06 qui le souhaitent.

La coordination départementale des Alternatifs, 
Nice, le 14 octobre 2011

~~~~~~~~~~~~~~~~
Résultats de la consultation "2012"
Au plan national :
. Texte 1 = 20,10%
. Texte 2
= 25,30%
. Texte 3
= 54,60%
Dans les Alpes-Maritimes :
. Texte 1  = 58,33%
. Texte 2
= 33,33%
. Texte 3
= 8,33%
~~~~~~~~~~~~~~~~
COMMUNIQUE
    Lors de leur Conférence Nationale de juin 2011, les Alternatifs ont fait le choix de ne pas intégrer le Front de Gauche.
    Ils ne considèrent pas que l’action politique se résume aux seules élections.
 
    Cependant, les Alternatifs considèrent que la candidature de Jean-Luc Mélenchon peut être le porte-voix de thèmes essentiels, proches des leurs, dans une phase de convulsions économiques et de débat politique aigu sur l’issue de la crise.
    Dans la campagne, les Alternatifs seront porteurs de propositions alternatives, féministes, autogestionnaires, pour la sortie du nucléaire et du productivisme, contre les discriminations et pour la citoyenneté de résidence, pour une démocratie active et l’altermondialisme, pour la réduction massive du temps de travail et contre la précarité.
 
    Pour les élections législatives, les Alternatifs œuvreront pour des candidatures de rassemblement large de la gauche de transformation sociale et écologique. A défaut, ils s’inscriront dans des cadres de rassemblement partiel en cohérence avec leur orientation.
    En même temps, les Alternatifs participeront aux mobilisations sociales, écologistes, féministes, altermondialistes, condition première d’une transformation de la société. Ils poursuivront leur effort pour la construction d’une gauche alternative et écologiste, dans les luttes et dans les urnes.
 
Paris 2 octobre 2011
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article