L’autogestion à AGORA FM

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

L’autogestion à AGORA FM http://agoracotedazur.fr/
 
   Aujourd'hui vendredi 2 juillet l'émission "Alter regard" (18 h / 19 h) animée par Michèle Muratore aura pour thème l'Autogestion. Y participeront, Bruno Della Sudda et Guy Giani, membres du collectif "Lucien Collonges", auteurs du livre "Autogestion : hier, aujourd'hui, demain", véritable somme sur la question, qui vient de paraître aux éditions Syllepse.
 

LE LIVRE

    "On produit, on vend, on se paie", ce mot d’ordre des ouvrier-es de l’usine Lip en autogestion, les auteurs de ce livre le font leur.

    À l’heure où la gauche est en crise d’alternative, tant l’élaboration de perspectives d’émancipation que dans le présent résistant, l’autogestion apparaît comme l’ouverture d’un autre possible. Qui refuse et la caricature du socialisme de caserne d’État et le capitalisme de la marchandise et de l’aliénation. L’autogestion est une fenêtre sur l’avenir.

    S’inscrivant dans la longue tradition historique des coopératives et de la Commune de Paris, l’autogestion surgit comme une réponse immédiate et pratique à la faillite de directions d’entreprise, voire plus largement à celle de l’État lorsque celui-ci abandonne les citoyens.

    Car l’autogestion ne touche pas seulement le secteur de la production; elle touche à de nombreux autres domaines de la vie sociale – éducation, habitats, par exemple – et aux institutions politiques. Elle est autant sociétale qu’économique. Phénomène mondial, elle se développe en Europe notamment en France, en Espagne et en Italie, mais également en Amérique du Sud (Argentine, Chili, Brésil, Venezuela) et dans bien d’autres pays à travers le monde du Nord au Sud. Elle marque les grands événements révolutionnaires de la Commune de Paris à Mai 68 en passant par le mouvement de Solidarnosc en Pologne, le Chili d’Allende.

    Elle est la plus actuelle des utopies de notre monde d’aujourd’hui.

 

LES ARTICLES

Des dizaines d’articles, de « Altermondialisme et internationalisme » à « Yougoslavie: pour une appropriation plurielle des bilans » en passant par « Budget participatif »; « Coopératives et coopération »; « La démocratie autogestionnaire algérienne à l’épreuve »  ou «  Écosocialisme et planification démocratique »…

 

DOCUMENTS ET TÉMOIGNAGES

Des dizaines de témoignages « Henri Lefebvre, Victor Leduc, Michel Raptis… » ; des dizaines de documents, de «  Lip » à « Pédagogie Freinet et autogestion » en passant par « Philips-Dreux sous contrôle ouvrier »; « Tower Colliery: treize années de gestion ouvrière »; « Chili: projet de loi sur le système national d’autogestion » ou le «  Décret de la Commune de Paris sur les biens vacants »…

 

LES AUTEUR-ES

    L’ouvrage a été coordonné par le collectif «Lucien Collonges». Composé de Gilbert Dalgalian, Bruno Della Sudda, Guy Giani, Jean- Pierre Hardy, Claude Kowal, Patrick Le Tréhondat, Richard Neuville et Patrick Silberstein, ce collectif s’est constitué à la mort de Michel Fiant afin de mener à bien le travail de rédaction d’une «Histoire de l’autogestion» que celui-ci avait entrepris et qu’il n’a pu mener à bien.

    De nombreux auteur-es ont apporté leur contribution: Toni Andréani, Benoit Borrits, Magali Braconnot, Florence Ciaravola, Mathieu Colloghan, Pierre Cours-Salies, Magali Della Sudda, Vladimir Claude Fisera, Frank Gaudichaud, Mohammed Harbi, Jean-Marie Harribey, Jean- Pierre Lefebvre, Olivier Le Trocquer, Michael Löwy, Robert Mencherini, Robi Morder, Jean-Luc Primon, Catherine Samary, Romain Testoris, Sophie Wanisch

 

Pages : 703 / Prix : 30 €

  
 

Publié dans autogestion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article