Communiqué des Alternatifs:

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

  
LGV
  
    Alors qu'une importante concertation sur la future LGV se déroule dans trois départements (Bouches-du-Rhône, Var, Alpes-Maritimes) de la région et que certains remettent en cause les bases même de cette concertation, les Alternatifs rappellent qu'ils avaient été les premiers, avec une grande partie des écologistes et du mouvement associatif, à soutenir la nécessité d'une ligne "méditerranéenne", permettant à la fois le renforcement du rail contre l'aérien, le décloisonnement de la partie Est de la région, une meilleure desserte et une autre logique que celle qui est centrée exclusivement sur l'axe Nice-Paris.
 
    Voilà pourquoi les Alternatifs se félicitent :
        - que l'option dite "des métropoles", permettant la réelle prise en compte de l'arc méditerranéen (Barcelone-Gênes) tout autant que la liaison avec Paris et l'Europe du Nord, soit définitivement entérinée, après de multiples tergiversations (dans les Alpes-Maritimes, toute la droite, le FN, le patronat local ayant été favorables pendant plusieurs années, dans un regrettable consensus englobant la gauche traditionnelle, pour le tracé en rase campagne à travers la région... sous prétexte d'un gain d'une dizaine de minutes entre Nice et Paris!)
        - que, pour la première fois pour la réalisation d'une LGV, l'étude porte tout autant sur le réseau des TER que sur la grande vitesse et prenne en compte la problématique du Fret.
       - que la section Nice-Vintimille de cette future ligne ait été ajoutée au dossier, assurant ainsi la liaison entre les LGV française et italienne et faisant de la future liaison Barcelone-Gêne un axe structurant au sud de l'Europe.
 
    Pour les Alternatifs, ces choix permettent de raisonner enfin en terme de complémentarité et de solidarité entre territoires et non en terme de concurrence, et de concevoir l'aménagement du territoire et le transport dans une optique à la fois sociale et écologique.
 
    Parmi les quatre options proposées, les Alternatifs se prononcent fermement pour le tracé dît "des centres-ville", qui relie Marseille Saint-Charles - Toulon centre - Cannes et Nice ville.
    Les Alternatifs rappellent enfin l'exigence et l'urgence d' un maillage important du réseau, qui ouvre un maximum de possibilités d'exploitation (TGV, TER, Fret et ferroutage).
 
Pour les Alternatifs PACA :
Bruno Della Sudda (06),
Magali Braconnot (13)
le 22 novembre 2011
---------------------------------------

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article