communiqué de presse des Alternatifs : "Philips"

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse


 
  Les ALTERNATIFS
solidarités - écologie
féminisme - autogestion
 
 
 

Contre les délocalisations,

les licenciements

et l'insécurité sociale généralisée,

prenons en main notre avenir !

 

Les travailleurs de Philips EGP de Dreux

de la résistance à l'alternative.


    "Une fois de plus, un groupe industriel et financier prétexte de difficultés économiques pour fermer des sites et licencier des travailleurs. Doit-on rappeler que Philips a engrangé 4,3 et 5,1 milliards d'euros de profits en 2006 et 2007 et distribué 680 millions d'euros à ses actionnaires le 30 mars 2009, au beau milieu de la crise financière ?

    Déjà en 2005 et en 2009, ce groupe avait licencié 350 puis 279 personnes. Depuis ces derniers jours, le site de Dreux ne produisait plus qu'une dizaine de téléviseurs par jour, baisse de production qui permet de faire valoir la non-rentabilité du site et donc sa fermeture programmée. Mercredi 6 janvier, sur les 217 travailleurs attendant leur lettre de licenciement, 147 ouvriers, cadres et ingénieurs ont décidé de reprendre la production en autogestion afin de montrer que « l'usine est rentable, si l'on engraisse pas financièrement les actionnaires ».

    Les Alternatifs saluent avec enthousiasme cette initiative et assurent les salariés de Philips de leur total soutien à l’expérience autogestionnaire qu’ils engagent. Les travailleurs de Philips EGP montrent la voie : les salarié-e-s ne doivent pas devenir la variable d'ajustement des crises économiques et être licenciés pour le maintien ou l'amélioration des profits. La solidarité à mettre en oeuvre est l'affaire de toutes et tous : associations, organisations syndicales, mouvements politiques. Les collectivités territoriales auront aussi à manifester en actes que leur projet n'est pas de se positionner en appui aux stratégies des entreprises privées dans la compétition ultra libérale entre les territoires, mais en soutien aux initiatives alternatives des salarié-e-s.

    Une de ces voies alternatives est la prise en main de la production par les travailleurs/ses, qui permettra de s'affranchir de la loi du profit et de lutter contre les délocalisations.

"

 

 
le 6 janvier 2010
Les Alternatifs

Publié dans autogestion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article