Accord dans les Pays de Loire

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

Régionales : la gauche de transformation sociale s’engage

 

    Sur la région administrative des Pays de la Loire, le Parti Communiste Français (PCF), le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), le Parti de Gauche (PG), la Gauche Unitaire, les Alternatifs, République et Socialisme, La Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), des objecteurs de croissance se sont réunis ce samedi 19 décembre à Bouguenais. Ils affirment leur volonté de mener campagne ensemble pour les élections régionales de 2010. Ce rassemblement est ouvert à toutes celles et tous ceux qui, à gauche, dans le mouvement social et écologique, dans le monde du travail et de la culture, souhaitent élaborer et porter avec nous un programme qui réponde aux besoins de la population.

 

La liste constituée poursuivra 3 objectifs :

  • changer les rapports de force à gauche en faveur d’une politique régionale de transformation sociale et écologique ;
  • battre la droite pour l’empêcher de reconquérir la Région et éviter une politique de régression sociale, autoritaire, basée sur la peur ;
  • construire des majorités ancrées à gauche, portant des projets alternatifs à la logique du système capitaliste en crise.

Besoins sociaux, écologie et démocratie

     Contre la politique impulsée par Nicolas Sarkozy et la droite, les licenciements, la précarité, qui touche particulièrement les femmes, la pauvreté, la destruction des services publics et des droits des salariés, situation insupportable, notamment dans les quartiers populaires, mais toujours plus pour les riches, et moins pour l’ensemble du peuple, nous développerons une politique au service des femmes et des hommes qui travaillent et vivent ici avec une orientation industrielle qui développe l’économie résidentielle, qui favorise la relocalisation les activités, capable de répondre aux besoins sociaux avec priorité aux investissements vers les services publics ; nous combattrons la réforme des finances locales décidée par le gouvernement qui vise à transférer aux ménages les impôts locaux payés par les entreprises.

 

    Contre les gaspillages énergétiques et les saccages de notre environnement, contre les projets d’infrastructures comme celui de l’aéroport de Notre Dame des Landes, destructeurs de terre nourricière, injustifiés au regard des besoins de la population et hissés sur l’autel du profit, contre l’impuissance des gouvernements qui démissionnent à Copenhague, nous orienterons les efforts de la région vers les services publics, la réhabilitation thermique du bâti, vers une agriculture paysanne et biologique, vers la sauvegarde de l’eau et la réduction des gaz à effet de serre par des alternatives au transport routier, vers ce qui reconstruit le tissu social, à la ville et dans les campagnes.

 

    Contre les idées nauséabondes puisées dans l’arsenal de l’extrême droite, de l’expulsion des sans papiers au débat sur l’identité nationale en passant par le fichage généralisé et la confiscation de la démocratie par nos élites à l’exemple de la forfaiture qu’a constitué l’adoption par nos parlementaires du traité de Lisbonne, pourtant refusé par l’expression populaire du référendum sur le Traité Constitutionnel Européen, nous construirons une démocratie active sous toutes ses formes, qui assure l’égalité Homme Femme, sans cumul des mandats, qui fasse des citoyennes et des citoyens, dans leur diversité, les acteurs de la transformation de la région, y compris dans l’élaboration du budget, en combattant la réforme territoriale du gouvernement qui vise à éliminer, par le scrutin majoritaire à un tour, la pluralité politique et la parité.

 

Ensemble, nous pouvons gagner

     Face à l’offensive redoublée de la droite au gouvernement, les salarié-e-s résistent ; elles et ils refusent de payer la crise. Elles et ils ont gagné face aux tentatives d’IKEA d’ouvrir le dimanche. A la division, au chacun pour soi, ils opposent la lutte et la solidarité et ensemble nous nous sommes dressés  face à la privatisation du service public de La Poste. Face à l’intolérance nous nous sommes unis pour que les enfants sans papiers ne soient pas raflés à la sortie des écoles et expulsés.

 

    Notre liste s’engage, sans ambiguïté, à faire barrage à la droite en se rassemblant avec les autres listes de gauche au 2e tour, à l’exclusion de tout accord avec le Modem, dans le cadre de fusions « démocratiques» en assurant une répartition proportionnelle aux résultats du 1er tour.

 

    Le projet de transformation sociale et écologique que nous voulons porter jusque dans les exécutifs, à l’exclusion de tout accord avec le Modem ou d’une quelconque organisation de droite, s’appuiera sur la possibilité de mettre en oeuvre les points essentiels de notre programme conditionnée par le rapport de force permettant effectivement de l’appliquer ; notre liste unitaire s’engage à les mettre en œuvre.

 

    Pour cela, notre liste unitaire affirme sa volonté de désigner ensemble ses représentants au sein de la Commission Permanente, à la proportionnelle.  

 

    Pour l’exécutif régional, Présidence et vice-présidences du Conseil, chaque parti gardera son libre choix sur sa participation ou non. Ces choix dépendront du rapport de force rendant possible l’application des points essentiels de notre programme. Notre participation ne saurait accompagner des politiques d’adaptation au libéralisme que pourraient mener les autres formations de gauche, PS et Région Ecologie.

 

    Un groupe sera créé au niveau régional regroupant l'ensemble des élus de notre liste. Néanmoins, chaque femme élue, chaque homme élu des différents partis composant notre groupe restera maître de son vote en assemblée délibérante.

 

    Nous appelons à la constitution d'assemblées citoyennes locales et départementales largement ouvertes aux femmes et hommes de gauche, aux syndicalistes et militants associatifs, pour faire avancer la constitution de notre liste et continuer à élaborer ensemble notre projet de transformation sociale, écologique et démocratique.

 

Ensemble à gauche
pour des régions
solidaires,
écologiques
et citoyennes
 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article