Conseil municipal du 24 septembre 2009

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

Délibération 2009-182

Délégation de service public- restauration scolaire et municipale-
Avenant n°6 SODEXO

Avec le contrat établi avec la SODEXO, pour quinze ans (il reste encore treize ans à tenir...), pas de cuisine, un hangar d'assemblage des aliments, du réchauffage, et des résultats catastrophiques! Mais, à chaque essai d'amélioration des menus, un avenant et une augmentation des prix: c'est la concurrence libre et non faussée!

Dans l’esprit du Grenelle Environnement, on conseille 20% de Bio d’ici 2012.

De manière globale, une réflexion sur l’alimentation (qualité des aliments, préparation, matières grasses,…) en cohérence avec une démarche d’agenda 21est menée sur tout le territoire français. Elle implique le choix de produits issus d’une agriculture biologique ou raisonnée, avec le souci de limiter au maximum les transports (pollution atmosphérique, gaspillage d’énergies fossiles, déséquilibres environnementaux et alimentaires dans certains pays de production à l’exportation).

La SODEXO, de l’avis de tous les partenaires, n’a pas donné satisfaction dans un premier temps. Il faut une commission tripartite, vigilante, pour arriver à des résultats moins catastrophiques mais pas toujours convaincants. Le chauffage des plats reste délicat, et les rectifications incontournables ont donné lieu à un avenant dès le départ pour revoir à la hausse les tarifs (pris en charge par la collectivité, donc par les impôts locaux),… nous n’avons pas voté cet avenant.

Aujourd’hui, la Sodexo ne peut s’adapter à des modifications qui concernent l’ensemble du système de restauration français, sans que des avenants suivent avec des implications budgétaires. La norme bio préconisée, non pas par un caprice du conseil municipal mais par le Grenelle de l’environnement, ne peut s’effectuer sans augmentation du prix de repas. Il nous paraît raisonnable de penser que la SODEXO doit faire l’effort de s’adapter, en compensation des nuisances subies lors de la mise en route. Nous aurons, dans le cas contraire, la preuve que cette société travaille pour préserver ses bénéfices, au détriment de l’usager, qui subit une prestation peu satisfaisante et des augmentations pour toute évolution de celle-ci.

Nous subissons en tant qu’usagers les nuisances, prenons les risques financiers…Il nous semble logique, que la SODEXO prenne sa part des imprévus, et dans le cas présent, à sa charge les modifications du plan alimentaire.

Nous ne voterons pas l’avenant n°6

 

Mme Marcelle Monzeglio                 

Conseillère Municipale

Grasse A Tous

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

Ah non ne les laissons pas faire.
Quand Sodexo aura le monopole de toute la distribution elle pourra pratiquer les tarifs qu'elle veur, ou s'entendre avec ses concurrents, comme le voit dans la grande distribution.
Et au quotidien, c'est l'appauvrissement des classes populaires et moyenns, lorsqu'à la fin du monde, il n'y a plus d'argent pour donner à manger au enfants.


Répondre