Le 2 juin, avec la CIMADE

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

 

LA CIMADE

 

Centres de rétention : dehors ou dedans,

nous restons aux côtés des étrangers !

 

 

Le 2 juin les associations retenues par le ministère de l'Immigration pour intervenir dans les centres de rétention administrative deviennent des « prestataires », des concurrents dans le cadre de l’appel d’offres.

 

La mission d’accès aux droits auprès de personnes privées de libertés se transforme en simple mission d’information.

En écartant La Cimade d’un grand nombre de centres de rétention administrative, le gouvernement cherche en outre à se débarrasser d’un témoin dont la prise de parole publique indépendante, les analyses et les rapports d'observation gênent sa politique du chiffre en matière d’éloignement

 

Les droits de l'Homme et les libertés fondamentales ne sont pas à vendre ! Face à une logique de concurrence des associations, nous revendiquons une logique de compétence et une parole citoyenne indépendante.

 

Associations, syndicats, avocats, citoyens, à l'intérieur ou en dehors des centres de rétention, nous continuerons à aider les étrangers pour la défense de leurs droits et de leur dignité.  Dans les permanences, dans les tribunaux, dans les préfectures, dans les aéroports, dans la rue, nous poursuivrons nos actions auprès des étrangers et de leurs familles.

 

.

 Pour en savoir plus :
www.
cimade.org/2juin.org

 

 

Associations signataires  :

ACAT-France, ADDE, Anafé, Comede, Emmaüs-France, Gisti, La Cimade, Ligue des droits de l'Homme, le MRAP, Réseau éducation sans frontières, le Secours catholique, SOS Racisme, le Syndicat des avocats de France, Syndicat de la magistrature

 

 

Publié dans solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article