De la maternelle à l'université

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

De la maternelle à l’université :
Défendons le service public d'éducation,
d’enseignement supérieur et de recherche
 
Plus que jamais dans ce contexte de crise, l'enseignement et la formation des jeunes ne sont pas un coût mais un investissement pour l'avenir. Ils sont le meilleur rempart contre le chômage.
 
Après la manifestation du 19 mars, la seule concession faite par le gouvernement est un léger recul sur la réforme de la formation des enseignants. Cela ne suffit pas, nous ne laisserons pas ce gouvernement poursuivre son entreprise de démolition de l'Ecole, de  l'Enseignement supérieur et de la Recherche publics !
 
. Nous nous opposons à la suppression des postes dans l’enseignement de la maternelle à l’université.
. Nous ne transigerons pas sur la garantie d'une formation de qualité pour tous les enseignants.
. Nous refusons une carte scolaire désastreuse fruit des trop nombreuses suppressions de postes de ces dernières années.
. Nous nous opposons à l’augmentation des droits d’inscription à l’université et à l’endettement des étudiants et de leur famille pour financer des études universitaires (proposition de loi 1391 des députés UMP).
. Nous refusons la mise en concurrence des universités et les projets de suppression de filières et diplômes fondés uniquement sur des critères comptables à court terme.
. Nous refusons la casse de la recherche publique.
 
Mobilisons-nous pour que l’éducation, l'enseignement supérieur et la recherche restent un service public de qualité accessible à tous.
 
Rassemblement
Jeudi 2 avril, 18h00, Palais de justice à Nice
et
Université hors les murs
Samedi 4 avril, 14h00, Place Masséna à Nice
 
Le collectif de l’Université de Nice Sophia Antipolis dont SLR et l’intersyndicale : SNESup, CGT (FERC Sup et SNTRS, CGT Educ'Action), SUD Education, UNEF

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article