Communiqué du secrétaire départemental du PCF

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

La politique contre tous les racismes

et l'antisémitisme.

Le Député-Maire de Nice a raison quand il qualifie d'injustifiables et d'inacceptables des propos qui relèvent de l'antisémitisme. Mais tenter d'attribuer cette dimension à la manifestation du 10 janvier est soit l'expression d'une méconnaissance du message porté par les participants à cette manifestation, soit une tentative visant à disqualifier l'exigence de justice pour le peuple palestinien.


Ce 10 janvier, 5000 personnes ont manifesté pacifiquement de la gare Thiers au Jardin Albert 1er en passant par le boulevard Gambetta, pour exprimer leur solidarité avec la Palestine et faire entendre leur volonté que cesse un massacre, dénoncé aussi bien par l'ONU que par le CICR. Les slogans repris le plus souvent par les manifestants ont été «Palestine solidarité» ou bien encore «Enfants de Gaza, enfants de Palestine, c'est l'humanité qu'on assassine»...


Comme dans tout mouvement de foule, quelques individus profitant de l'anonymat que procure le nombre ont éructé quelques diatribes qui n'avaient rien à faire dans cette manifestation. Je me félicite de l'attitude digne de la foule des manifestants pour faire taire ces individus quand ce ne fut pas les sortir purement et simplement de la manifestation.

Et, sans nul doute, la présence de forces politiques de gauche et progressistes dans cette manifestation a permis de rendre cela possible.


Les communistes ne cèdent et ne cèderont aucun terrain au racisme et à l'antisémitisme.


Au Proche Orient, comme partout, notre combat est de faire prévaloir la force de la politique contre la politique de la force.




Robert INJEY

Secrétaire départemental du PCF

Conseiller municipal de Nice

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article