Lycéens grassois

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

  Les ALTERNATIFS

solidarités - écologie - féminisme - autogestion

                                                                                                          Comité du pays de Grasse

 

Jeudi 8 janvier , des élèves du lycée Amiral de Grasse ont bloqué la circulation pendant leur quart d’heure de pause. L’urgence étant de disperser les manifestants, ils ont eu droit à des jets de grenade lacrymogène, puis leur mégaphone a été confisqué !

 

Les arguments  avancés pour justifier cette répression:le blocus routier. Nous pouvons constater que les embouteillages, aux carrefours d'entrées de la ville, n'ont malheureusement pas besoin de manifs lycéennes pour bloquer la circulation !

 

Les adultes, parents, enseignants, citoyennes et citoyens, sont nombreux à les soutenir les lycéens et à lutter avec eux contre la casse de tout le système scolaire, de la maternelle à l’université.

 

Les lycéens avaient averti les autorités .Ces jeunes citoyennes et citoyens, prennent le droit de s'exprimer, de manifester, sans "l'encadrement" d'adultes, et utilisent ainsi une dimension essentielle de la démocratie.

 

Nous ne pouvons accepter les moyens utilisés pour réprimer un rassemblement de lycéens dont le principal danger  qu'ils véhiculent se résume à leurs idées.

 

Le maintien de l’ordre à tout prix comme objectif, entraîne des actes disproportionnés avec les situations sur le terrain, et fait déraper les missions, qui, particulièrement avec des jeunes adultes devraient privilégier le dialogue.

 

Les Alternatifs des Alpes-Maritimes appellent à soutenir les lycéens dans leurs luttes. Ils demandent que des consignes de prudence soient données aux forces de l'ordre.

 

                                               Pour le comité du pays de Grasse

                                               Marcelle Monzeglio – porte parole des Alternatifs

                                               Conseillère municipale

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article