Un vendredi très "occupé"

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

Voici le compte- rendu d'actions dans les écoles paru le 14/12/08 dans
Cgt-Educ'Action
La Lettre du Sden-Cgt
Spécial Action dans les écoles:
Un vendredi très occupé...
Occupations d'écoles ce vendredi soir pour une nouvelle nuit des écoles... La liste n'est bien évident pas exhaustive...
Auber mat et mixte à Nice avec enseignant-e-s et plusieurs dizaines de parents.

Maternelle Magagnosc Grasse: Vendredri soir, des parents, des enseignants, organisaient, autour d'un buffet très convivial, une "nuit à l'école" dans les locaux de la maternelle A. Maure à Maganosc". Des collègues de l'école primaire A. Maure, des parents d'autres écoles de Grasse nous ont rejoint, pour un débat, qui a permis de préciser le sens des réformes en cours, leurs conséquences sur les contenus et la qualité de l'enseignement. La formation des futurs enseignantes-ts, la suppression des RASED, les problèmes rencontrés par les familles d'enfants avec handicap: tous ces sujets nous ont conduits à constater la casse des services publics et la transformation de la société qui en découle, au détriment de la solidarité, de la qualité, de la gratuité...Toutes les personnes présentes ont insisté sur l'importance de continuer ce travail commun autour de la défense de l'école, et de favoriser les liens entre les différentes écoles.
Marcelle Monzeglio
Drap village : Plus d’une trentaine de parents et d’enseignants dès 16H30 devant l’école. Tracts et informations durant toute la semaine. Pas évident de mobiliser mais une envie forte de dénoncer les réformes Darcos et d’élargir le débat. Présence d’une journaliste de la Lettre du Paillon et Nice-matin . Visite du maire et du 1er adjoint.
Débat nourri dans une classe de l’école. Prise de décision : des parents occuperont l’école le mardi 16 décembre dès 8H30. Puis tractage avec des parents de la Condamine et de Contes de 11H30 à 12H30 au carrefour de Cantaron. Avec port du gilet jaune.
Marc Le Roy
Contes: La Nuit des écoles s'est bien tenue dans le groupe Ricolfi rassemblant les deux écoles maternelles et l'école primaire. La rencontre a été l'occasion d'échanges fructueux avec  une analyse partagée, par tous, sur  l'aberration pédagogique de cette réforme et sur son caractère attentoire  à l'idéal de notre Ecole Républicaine auquel nous sommes tous très attachés se fixant pour mission de garantir à tous les enfants une éducation  d'aussi grande qualité que possible visant à compenser les inégalités sociales.
La grande question a été de s'interroger sur comment réussir à faire prendre conscience aux parents et autres citoyens, qui étaient nombreux à "manquer à l'appel",  des enjeux de la Réforme et à les convaincre de nous rejoindre dans l'action.
Pour cela, nous avons décidé d'actions ou de rejoindre, dans les leurs, des écoles qui organisaient Une Nuit des Ecoles au même moment et avec lesquelles nous avons pu avoir des échanges.
  - Nous avons décidé d'exiger - dans la mesure du possible - une tenue correcte ( gilet jaune) de chaque personne solidaire du mouvement dès le samedi 13 décembre! Au-delà, de l'aspect visuel, cela permet d'engager le dialogue avec des personnes non sensibilisées.
  - Nous avons pensé à mettre en place l'action "chaque jour une information" en affichant ou en donnant à chaque élève, chaque jour d'école( il en reste 4), une information sur la réforme et sa conséquence directe.
  - Distribution de tracts au marché de Noël de Contes du 13 décembre à partir de 10h. Sur ce tract, figurera les dates des actions qui suivent .
  - Occupation par les parents du groupe scolaire Ricolfi mardi16 décembre
  - Distribution de tracts par les parents au rond-point de Cantaron mardi 16 décembre  de 11h30 à midi
  - Prise de parole lors du concert de Noël du groupe Scolaire Ricolfi le jeudi 18 décembre
  - Distribution massive de tracts à Auchan le samedi 20 décembre. RDV devant l'entrée principale, rez de chaussée. nous avons        convenu de n'enfiler nos beaux gilets qu'au moment où nous commencerons à distribuer. D'autres écoles pourraient reprendre      l'initiative dans des centres commerciaux proches de leurs établissements.
  - Rassemblement, avec les parents, à 18h à Nice mardi 6 janvier, veille d'un autre rassemblement - celui des différents Inspecteurs d'Académies par M.Darcos .Nous souhaiterions que les syndicats  essaient de créer, ce mardi 6 à  la  même heure  un mouvement unitaire dans toutes les académies et dont la nature reste à définir (marche, simple rassemblement dans  les centre-ville...). Mouvement auquel nous pensons important de préparer au mieux la population. Pour cela nous avons la décision de définir  rapidement la date du mardi  6  janvier  et nous avons décidé  d'en communiquer  la date dès le tractage au marché de Noël du 13 décembre.
Voilà, en attendant de vos nouvelles et en comptant parvenir à créer  *ENSEMBLE * le fameux effet  "Papillon" !
Alain Michellis
Ecole Cauvin à Drap : occupation de l'école vendredi 11 au soir, tractage par les parents lundi 15 et mardi 16, occupation de l'école jeudi 18 dans la journée, puis tractage sur le Pont de Peille
Ecole Pasteur à Nice : occupation de l'école vendredi 11 au soir, tractage par les parents lundi 15 et mardi 16, occupation de l'école jeudi 18 dans la journée.
Renaud De Varent
Ecoles du quartier Nord à Nice: Rassemblement à 17h30 le 12 décembre et occupation des écoles du Ray, des Acacias et Rancher...
Florence Hourtic
Groupe Scolaire St Roch:
Blocage pendant 10mn du tram. puis occupation.
Excellente ambiance et pas mal de monde, nous sommes partis à minuit.

Après 1 heure 30 de discussion avec les parents d'élèves FCPE, il a été décidé qu'une réunion se tiendrait dans leur école (Saint Roch) le mardi de la rentrée à 17 h 45 pour décider de la suite de l'action.
Plusieurs pistes:
- se pointer à Nikaïa le jour des voeux du maire
-Bloquer le tram (mais tout le monde n'est pas d'accord)
-Fusionner avec les autres écoles qui bougent bien sûr, car là, c'est le moment
-une nouvelle chanson a été faite et envoyée à France Inter.
-Pour les parents, occuper la direction de plusieurs écoles du point de vue administratif en journée.
Florence Hourtic, Vincent Pinchaux, Céline Florentino
Luceram:
Occupation de 18 à 20h 30 par une trentaine de parents très demandeurs de précisions sur les réformes surtout les maternelles et les rased
ils se sentent trés concernés mais demandent des solutions venant de la base et des contre réformes pour pouvoir nous aider. Ils sont pour une évolution du système mais pas pour un retour en arrière. Beaucoup de questions sur la situations dans les autres pays d'Europe pour pouvoir faire des comparaisons. Problème de la fin des IUFM et de la nouvelle formation des maîtres
Christine Zamfirescu
Ariane Nice: Les écoles ont été occupées
T. Romeo Mat Nice: Brunch convivial ce samedi 13 au matin

Plusieurs associations de parents d'élèves FCPE appelle à se rassembler bruyamment devant le service éducation de la Ville de Nice (ancien conservatoire) 24 Bd de Cimiez à Nice à 14h30. La Cgt-Educ'Action appelle les personnels à soutenir cette action.

Dans le second degré aussi
... Rappelons le... les réformes Darcos c'est un dispoistif cohérent pour s'attaquer au Service Public dans son ensemble. Ce que veut la Cgt-Educ'Action c'est le retrait de toutes les réformes Darcos...
Bonjour,
Le second degré aussi lutte contre les réformes Darcos : au lycée Tocqueville à Grasse, nous distribuons des tracts aux réunions parents-professeurs des collèges alentour pour informer les parents des élèves de troisième et de quatrième sur ce qui les attend avec la "réforme".
Nous avons également décidé de faire de la rétention de notes : ne sont donnés aux élèves que des appréciations, voire des lettres (A, B, C D ou E), mais plus aucune note. Les notes ne sont pas non plus entrées dans les logiciels gérant les bulletins. Pour le moment, 30 professeurs sur les 97 ont annoncé qu'il participeraient à cette rétention. Tous les professeurs n'ont pas encore répondus, je devrais avoir des chiffres plus précis bientôt.
Olivier Clerc, professeur de mathématiques au lycée A. de Tocqueville à Grasse, Syndiqué CGT.

Parents, enseignants, collégiens et lycéens, ensemble, pour dénoncer la casse de l'école largement entamée par les réformes Darcos...et pour réfléchir à une véritable amélioration du système scolaire!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article