Conseil Municipal à Grasse le 28 novembre 2008

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

Rapports d'activité des délégations de Services Publics

La SODEXO et la mise en route peu convaincante du nouveau contrat :

 

 Rapport d’activité annuel SODEXHO 2007

 

 Ce contrat est signé pour quinze ans. Le choix de mode de préparation des repas donne lieu à un constat, figurant dans la première partie du rapport : problème pour adapter les recettes ( !) ; nous sommes donc face à un choix expérimental, dont tous les aspects ne sont pas maîtrisés. Je salue l’honnêteté de la responsable, qui reconnaît ce problème.

Quand on visite la cuisine centrale, on a deux surprises : ce n’est pas une cuisine, c’est un hangar d’assemblage ; les aliments qui se mangent chauds sont précuits congelés, précuits séchés, on leur ajoute sauce, accompagnement avant d’operculer les barquettes, après pesée.

Alors, on va nous dire, une fois de plus, que tout le monde a le souci du bien- être des enfants, qu’on ne peut pas faire de la cuisine comme à la maison, et qu’il faut des professionnels pour gérer ces activités.

 

Les professionnels, dans le cas présent, travaillent en « cuisine » avec des produits dont on cherche la bonne cuisson, dont on teste les sauces, qui évidemment ne donnent pas leur goût au produit, car on n’a pas encore trouvé le goût de synthèse du plat mijoté ; en résumé, tout le monde tâtonne et on avance avec les remarques et les constats des usagers, adultes et enfants.

Cette situation me conduit à formuler plusieurs remarques :

- la moindre des choses, pour une entreprise qui fait des bénéfices en prenant en charge une délégation de service public, c’est de proposer un service bien au point, qui fonctionne. Si un contrat sert de banc d’essai, c’est un point qui devrait être clairement exprimé par la société délégataire et elle devrait logiquement en assumer les surcoûts. Ce n’est apparemment pas le cas dans notre ville.

- le choix de ce style de restauration, dit «  moderne », voire expérimental, ne fait pas la preuve d’un service performant et compétitif sur tous les plans, face à une alimentation de qualité, cuisinée de manière traditionnelle, et qui présente une véritable qualité nutritionnelle et gustative, Nous en avons des exemples dans d’autres communes, pour une satisfaction totale des usagers et un équilibre financier satisfaisant.

- nous aurions apprécié que ce rapport d’activité se présent sous la forme d’un véritable bilan, comparant le cahier des charges et le service effectué. La transparence serait alors effective et nous aurions des éléments concrets pour faire une évaluation précise de ce qui conforme ou pas. Pour les surcoûts actuels, nous aurions de véritables éléments pour cerner précisément les responsabilités de la ville et celles de la société SODEXO.

 

Marcelle Monzeglio

Conseillère Municipale

groupe Grasse A Tous

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Sodexo est une grande multinationale cotée en bourse (13 milliards d’€ de CA pour 2007, dont 3 milliards en France), qui est en train de s’étendre vers l’entretien, la sécurité et plus encore…faire appel à ses services revient à optimiser les bénéfices d’actionnaires.
La solution la plus simple pour les maires paresseux, reste la sous-traitance! Heureusement que SODEXHO est responsable des assiettes, avec ses menus équilibrés, ses nutritionnistes, ses budgets précis, son propre personnel le cas échéant. Pour se protéger d'éventuels procès de consommateurs contrariés, l'industrie alimentaire vend de plus en plus de produits portionnés, emballés individuellement. Les cuisiniers des hôpitaux, administrations et bien sûr des cantines se dégagent ainsi du risque d'infection potentiel dû à l'utilisation du...couteau! Ce qui revient à dire que par peur du procès, certains maires ne prennent pas le risque d'un travail "à l'ancienne".
Les maires et les cuisiniers qui font le choix de nourrir sainement les enfants de leur commune optent pour un choix courageux.
Aujourd’hui chaque parent d’élève doit comprendre qu’il doit faire pression sur sa mairie et son Conseil Général pour que son enfant mange sain.
Répondre